17.11.14

Déjà vu

Posté dans Forrest Gump à 18h41 by Laurent

Déçu par mon Marseille-Cassis, comme il y a 2 ans, j’ai décidé de tenter à nouveau les 10 km de la Provence. Objectif : battre ce chrono, le seul sur que j’aie sur 10 km : 41:23.
Et comme il y a 2 ans, côté entrainement c’est relâche depuis 3 semaines : seulement 3 sorties, mais je me sens reposé donc un peu plus énergique et surtout un peu plus rapide.

Le jour J il fait un grand ciel bleu et pas plus de 10°C sur la ligne de départ à l’ombre, après un échauffement plutôt agréable au soleil sur la plage. Avec environ 7 fois moins de coureurs, la mise en place sur la ligne se fait très tard : j’arrive le premier devant la corde à peine 15 min avant le coup de feu. Je n’ai donc pas trop le temps de refroidir. Et ça me permet de faire un petit coucou au journaliste de La Provence (images 1 et 3).
Malgré la cohue, mon premier km est rapide, sous les 4 min. J’enchaine 3 autres bons km à peine au-dessus des fameuses 4 min, mais encore une fois, les 5e et 6e km commencent à être difficiles. Pas pour les jambes qui restent plutôt légères, mais le moteur en surrégime. Je sens encore une fois les séances de fractionné qu’il m’avait déjà manqué le mois dernier pour bien dérouler dans la descente de Marseille-Cassis. Je m’accroche malgré tout en limitant la casse sur les 7e et 8e km, puis essaye d’allonger progressivement mes foulées sur la fin de course. Je finis avec un dernier km sous les 4 min malgré le faux-plat qui nous ramène au David, pour boucler les 10 km dans temps maintenant familier de 41:23. Eh oui, exactement le même qu’il y a 2 ans, à la seconde près ! Un peu moins régulier, puisque d’après mon chronomètre que je gagne sur la première moitié de course une vingtaine de secondes que je perds quasiment tout de suite aux km 6 et 7. Au classement, je termine 267e sur environ 2100.

Quoi qu’il en soit je peux confirmer – s’il en était encore besoin – qu’une préparation de semi ne convient pas vraiment à un 10 km ! Dur dur d’être dans le rouge en permanence, même si ça dure beaucoup moins longtemps icon_smile

Laisser un commentaire